Choisis le pays d'expédition Continuer

ARTISANS PAR TRADITION.
CELLE D’HIER ET DE DEMAIN.

MONTEGRANARO

UN HERITAGE ITALIEN

Montegranaro est un village dans le coeur de la région des Marches: un pied dans la montagne, l’autre dans la mer. Ici est né un véritable secteur industriel autour de la confection manuelle de chaussures. Une tradition qui perdure.

VelascaVelascaVelasca

NOS FAMILLES

9 FAMILLES D’ARTISANS

Une tradition transmise de génération en génération, parfois par un voisin: ceci n’est rien d’autre que l’incroyable histoire de la transmission de cet art, celui de la confection de chaussures faites main. Allons frapper ensemble à la porte de nos artisans. Un peu comme Jacopo et Enrico, à l’époque, en 2014, lorsque tout commença avec le premier oui: la naissance de Velasca.

Nos artisans | Velasca

GENESIO

Genesio nous raconte avoir commencé avec sa femme Giselle chez un petit cordonnier. C’était en 1972 à Montegranaro, il y avait des ateliers d’artisans de partout : il y avait celui qui vendait des semelles, un autre qui vendait le cuir, puis l’empeigne ou encore celui qui vendait les lacets. Et Genesio et Giselle à leur échelle faisait, parmi les autres, leur petit bout de chemin.

VelascaVelascaVelasca
On passait par l’Ombrie, la Toscane et même jusqu’au Lazio et nous avons rencontré des clients avec des échantillons entre les mains, et passions leurs commandes, une par une.

Luciano

Il a commencé très jeune, il avait à peine 10 ans. De l’expérience, Luciano en a! Il nous explique qu’à Montegranaro on produit exclusivement des chaussures. Lorsqu’il parle de son métier, sur son visage se dessine un sourire, il aime tellement ce qu’il fait. Il nous confie que malgré tout, c’est un travail complexe, “un métier qui parfois te prend la tête”.

Pour pouvoir reconnaître les défauts du cuir ou d’une chaussure lors du processus de production, l’expérience et la patience sont deux qualités indispensables. En revanche, en travaillant avec hâte et dans la précipitation on ne peut rien obtenir de bon.

VelascaVelascaVelasca
Est ce que tu connais les tagliatelle Campofilone? Ce sont des tagliatelle fines et faites mains. Elles sont super connues!

MARIELLA

Mariella discute avec nous pendant qu’elle coud l’empeigne d’un de nos modèles. Elle confectionne des chaussures depuis 40 ans, tu peux nous croire, les mains de Mariella sont précieuses. Elle a toujours travaillé dans la fabrication de chaussures classiques pour homme. Mariella nous confie également qu'auparavant les chaussures étaient plus faciles à faire, aujourd’hui le design est plus complexe et il y a beaucoup de coutures. Mais elle aime son métier et ne le changerait pour rien au monde.

VelascaVelascaVelasca
C’est ici que tu commences et termines la chaussure. Il n'y a pas photo, ces chaussures sont vraiment chouchoutées.

Giacomo

Giacomo respire l’art de la chaussure depuis son enfance. Il nous raconte qu'avant les années ‘70 dans cette région, les gens des campagnes ont commencé à travailler dans des usines, en apprenant ainsi le métier. Par la suite beaucoup d’entre eux ont ouvert leur propre petite entreprise. Quand il était petit, chaque atelier était dédié à une pièce précise de la chaussure. Pour les transports, on se déplaçait à bord de ces fameuses Apette (les Apecar). Montegranaro en était rempli.

VelascaVelascaVelasca
Tu te rends compte? À Montegranaro quand j’étais petit, et que je sortais pour aller jouer, chaque porte que je voyais sur mon chemin était un atelier de chaussures!
DANS LES COULISSES
DE NOS RENCONTRES

Chaque fois que nous allons les voir c’est toujours des moments très forts: avec eux nous partageons beaucoup, même à distance. Beaucoup de joie et de larges sourires sur les visages.

DEUX MOTS POUR

LUCIANO

Nous le savons, Luciano que tu l’aimes ce métier, mais peut être pas autant que les tagliatelle...

DEUX MOTS POUR

Mauro

Avec toi, depuis le tout début. Comment l’oublier? Par contre tu ne nous as pas encore fait gouter les Vincisgrassi...

DEUX MOTS POUR

Zeno

Nous avons retenu une leçon: on peut toujours amadouer un artisan avec de la bonne nourriture.

DEUX MOTS POUR

Giacomo

Nous l’imaginons enfant à bord d’une Apecar, avec son ballon sous le bras.

DEUX MOTS POUR

MARIELLA

Une artisan qui aime travailler sur toutes les pièces de la chaussure, elle exécute cet ourlet avec tant de grâce.

DEUX MOTS POUR

Nazareno

Tes timides expressions en disent long sur ta passion.

DEUX MOTS POUR

Mariella

Lorsqu’elle parle de l’artisanat et de Velasca, ses yeux sintillent.

DEUX MOTS POUR

EDOARDO

Sur les traces du papa et les Vincisgrassi de la maman. En tous cas, ce sourire sur le visage d’Edoardo ne le quitte jamais.

DEUX MOTS POUR

Deborah

Tu as raison Deborah, un artisan c’est comme un artiste: à travers une oeuvre d’art on peut percevoir l'humanité de son créateur.

DEUX MOTS POUR

ITALO

Ton expérience nous enchante, notre première rencontre.

DEUX MOTS POUR

Marco

Nous espérons également rencontrer les plus jeunes, Marco. Car des artisans comme toi nous aimerions en connaître tant d’autres.

L’HISTOIRE CONTINUE

Choisir Velasca, c’est choisir de mettre à tes pieds un bout de tradition italienne. Ainsi, tu participes toi aussi à la rendre immortelle.

Nos artisans | VelascaNos artisans | VelascaNos artisans | VelascaNos artisans | VelascaNos artisans | VelascaNos artisans | VelascaNos artisans | VelascaNos artisans | VelascaNos artisans | VelascaNos artisans | Velasca
×